Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne

  • L’actuel “Palais des ducs et des États de Bourgogne” est né de presque rien : simple forteresse adossée au “Castrum”, rempart élevé au IIIe siècle contre les invasions barbares, il est reconstruit à partir de 1366 par le premier des ducs Valois, Philippe le Hardi. La “tour de Bar” en est le bâtiment le plus ancien. Le corps de logis principal fut bâti par l’architecte lyonnais Jean Poncelet de 1450 à 1455.
  • La tour de la Terrasse (aujourd’hui tour Philippe le Bon), haute de 52 mètres, fut élevée en même temps que le corps de logis. Elle comportait des pièces d’habitation. Entreprise en 1681, la construction du palais des États allait durer plus d’un siècle, sous la direction d’architectes de renom.
  • Après Daniel Gittard et Martin de Noinville, c’est Jules Hardouin-Mansart, premier architecte du roi, qui intervient à Dijon dès 1685 et qui imagine l’aménagement du palais à partir de celui de la place Royale. L’ensemble ne fut achevé qu’en 1786.