Cycles Lapierre

Lapierre est une entreprise qui conçoit et assemble des cycles à Dijon depuis 1946. A sa tête, trois générations de Lapierre se succèdent : Gaston, Jacky et Gilles.

En 1946, Gaston crée l’entreprise familiale. En 1972, pour faire face a une demande exponentielle, une nouvelle usine Lapierre (toujours utilisée aujourd’hui) sort de terre à Dijon sud. Sous l’impulsion de Jacky, la marque poursuit sa croissance et devient une référence dans le milieu du cycle. Au milieu des années 80, Lapierre est l’un des seuls constructeurs français à anticiper le phénomène vélo tout terrain et se positionne très rapidement comme leader sur ce marché. Les équipes Lapierre trustent quasiment tous les titres VTT depuis 1988, date des débuts en compétition de la marque.

En 1996, Gilles Lapierre, fils de Jacky Lapierre, petit fils de Gaston Lapierre devient PDG de la société. Le VTT étant arrivé à maturité tant sur le plan sportif que technique, Gilles Lapierre décide alors de tenter la même aventure sur la route. Il dupliquera d’ailleurs la réussite affichée en VTT grâce notamment au partenariat avec l’équipe FDJ qui permet encore aujourd’hui aux vélos Lapierre de briller sur les routes des plus grandes courses du monde comme le Tour de France.

2001 marque une étape majeure pour les cycles Lapierre. La marque lance le X-Control, modèle de vélo équipé du système anti-pompage FPS. Une technologie qui ajoute du confort au vélo de cross country et permet à Jérôme Chiotti de remporter championnat de France de VTT à Métabief. C’est la première fois qu’un VTT tout suspendu remporte pour une compétition importante de cross-country.

Présent sur tous les terrains technologiques, c’est en 2013 que Lapierre entre dans l’ère « électrique » en créant ses premiers modèles Overvolt. Aujourd’hui, avec 15 modèles Overvolt à vocation sportive, loisir ou urbaine, la marque fait du segment vélo à assistance électrique (VAE) une priorité.

Lapierre qui produisait 6 000 vélos par an il y a 50 ans, en produit aujourd’hui près de 100 000 sur 5 sites de production dont deux basés en France (Dijon et St Etienne). Dijon, la ville ou Lapierre fut créée, reste le centre de recherche et développement de la marque.